Le Roi Lion Liste de Personnages

Azaan


Azaan

Profil

Créé par : Ermi

Type principal : Perso. de Fans

Réaliste? : Réaliste

Utilisé par une création de fan? : PAS utilisé dans une création

Permission d'utiliser : Protégé

Sexe : Homme/Mâle

Détails du perso : Très détaillé

Couleur dominante : Orange

Type particulier : ---------



Description

Detail Azaan

Dessin et design © Ermi ; fond de l'image de tête © Le Roi Lion
Ce personnage est une refonte complète de mon ancien personnage >>Safari<<, dont j'ai gardé les grandes lignes mais que j'ai approfondi et dont j'ai changé le design pour mieux convenir à mes goûts actuels.


Nom: Azaan (« force » en swahili).

Sexe: Mâle.

Âge: Celui de Nuka.

Race: Lion d'Afrique.


Relations: - Scar et Zira: Azaan n’a jamais eu une relation facile avec ses parents puisque même quand ils croyaient encore en son potentiel, ils n’étaient pas le type de parents à offrir soutien et affection librement. Il est conscient que son éducation avec eux lui fait courir le risque de reproduire inconsciemment leur comportement et s’échine donc à ne pas devenir comme eux. Si l’ombre de Scar et Zira ne pèse pas sur lui comme sur ses frères et sœurs, ses géniteurs le hantent toujours…

- Nuka: son frère et son meilleur ami pendant leurs premières années de vie. Si la différence dans leur traitement par leurs parents a créé des tensions entre les deux jeunes, cela s’est amélioré quand Scar et Zira se sont détournés de leur fils aîné. Malheureusement, Nuka a refusé de laisser leur mère derrière lui quand l’occasion s’est présentée. Azaan craint qu’il ne parvienne pas à abandonner son obsession d’obtenir l’amour de Zira et qu’il se condamne à être malheureux, mais que peut-il y faire ?

- Sarabi: sa tante est presque une mère pour lui : elle passait du temps avec lui quand ses parents le laissaient seuls – c’est-à-dire souvent – et lui a enseigné quantité de notions et de valeurs qu’il a encore aujourd’hui. Il lui est très reconnaissant de sa tendresse et se rend bien compte de la chance qu’il a eue : qu’aurait-il été sans elle ?

- Sarafina et Nala: il n’est pas aussi proche d’elles qu’il l’est de Sarabi, mais il a passé de longues heures avec elles pendant son enfance, en plus de la confiance qui s’est établie entre eux pendant qu’ils préparaient la fuite de Nala. Azaan respecte beaucoup les deux lionnes, et ne pourrait imaginer une meilleure reine que Nala.

- Kula: petit, Azaan aurait décrit Kula comme son grand amour. Avec le recul, il se rend compte qu’il avait un peu tendance à idéaliser les choses… A l’âge adulte, Azaan a toujours une tendresse particulière pour Kula, mais est bien conscient qu’il n’y aurait probablement jamais rien eu entre eux et cela ne le dérange plus : il a fait la paix avec cela et peut aller de l’avant.

- Kovu et Vitani: ce sont son frère et sa sœur plus jeunes, mais il a à peine eu le temps de les connaître avant que Zira ne soit bannie, emportant les bébés avec elle… Azaan repense à eux de temps en temps et s’inquiète : que deviennent-ils, élevés par une mère comme Zira ? S’en sortiront-ils, sans l’aide de quelqu’un comme Sarabi ?


Caractère: Azaan est un lion profondément différent de ses parents. Il est l’illustration du mot « gentil », n’hésite pas à aider les autres et possède des valeurs de tolérance, de respect d’autrui et de générosité qui lui ont été inculquées à un jeune âge et qui lui tiennent à cœur. Azaan veut croire en les autres et en leur volonté à être bons. Cela peut passer pour de la naïveté, mais après son enfance c’est un choix et un véritable effort… qui parfois lui coûte, quand la personne en face a moins de scrupules.

Assez discret, ce n’est pas un lion qui attirera l’attention générale sur lui. Il est timide avec ceux qu’il ne connait pas – non pas qu’il refuse d’aller vers les autres, mais cela lui demande un effort. Il est introverti et n’aime pas quand il y a trop de monde ou d’agitation. Cela lui vaut parfois de s’isoler : il a du mal à créer des liens avec les autres.
Azaan est assez peureux dès que les gens haussent le ton : il a du mal à s’opposer aux autres et a tendance à fuir la confrontation. C’est un trait de caractère dont il est bien conscient et qu’il déteste chez lui, mais l’éducation de ses parents a laissé une marque bien présente chez lui…

Il est aussi plutôt malin et pourrait faire un bon stratège si l’occasion se présentait. Il a toutefois du mal à ne pas associer mentalement cette qualité aux manipulations de Scar, et craint de devenir comme lui. Il cherche donc toujours à être aussi honnête que possible, si possible sans blesser les autres.

Il veut avoir des lionceaux plus tard et les traiter comme il ne l’a jamais été par ses propres parents. Sa hantise serait de reproduire le comportement de Scar et Zira, aussi s’efforce-t-il de désapprendre les messages qu’ils lui ont envoyé pendant une bonne partie de son existence et de ne pas reproduire leurs agissements.

Histoire: Azaan naquit lorsque la Terre des Lions était encore verte et heureuse, même si l’impact des hyènes commençait doucement à se voir. Il faisait partie d’une portée de deux lionceaux : l’autre était, dès la naissance, maigre et faible, et personne n’était certain qu’il parvienne à l’âge adulte. Scar, déçu d’avoir eu un fils pareil, lui donna le nom méprisant de Nuka, « puanteur ». Il s’intéressa ensuite à l’aîné de la portée, qui bien qu’un peu petit, était robuste. Scar projeta tous ses espoirs sur lui et en conséquence l’appela Azaan, « force », comptant sur lui pour devenir un souverain puissant.

Pendant quelques mois, Azaan connut une enfance heureuse et insouciante. Il avait deux parents qui l’aimaient (ou semblaient l’aimer ; ce n’était pas comme si le lionceau avait quelque chose avec quoi comparer l’attitude de ses parents envers lui, si ce n’est qu’ils traitaient Nuka moins bien que lui) et un frère avec lequel il pouvait jouer toute la journée. Comme Scar et Zira n’étaient pas toujours des parents très présents ou attentionnés, Azaan, parfois suivi de Nuka, échappait aux hyènes qui ne le surveillaient que d’un œil et passait le plus clair de son temps avec sa tante Sarabi et avec Sarafina, Nala et les autres lionnes. Après des mois avec elles, il les considérait comme de la famille proche, surtout Sarabi qui était toujours douce et chaleureuse avec lui. Nuka, quant à lui, essayait toujours – sans succès… – d’avoir l’affection de leurs parents et passait moins de temps avec les lionnes.

Scar entreprit de commencer l’entraînement d’Azaan jeune : il serait un roi impitoyable et craint de tous, Scar s’en assurerait ! Mais ses espoirs furent vite déçus car si Azaan ne manquait pas de cervelle, il n’avait guère de réflexes guerriers, en plus d’être maladroit. Quant aux leçons sur la manière dont un roi devait régner, elles ne portèrent pas plus de fruits : le temps qu’Azaan avait passé avec les lionnes du clan avait déjà instillé en lui des valeurs de bonté et de respect des autres. Même plus, Sarabi, refusant de laisser Scar faire sa loi sur la Terre des Lions, avait entrepris de former la nouvelle génération et d’apprendre à Azaan et Nuka les principes du cycle de la vie. Elle faisait ainsi perdurer l’héritage de Mufasa et Simba et permettait à des lionceaux innocents de se distancer de l’influence de Scar.

Le temps passa et la situation ne s’arrangea pas pour Azaan. Ayant pris à cœur les moments passés et les leçons non-officielles avec Sarabi et les autres lionnes, il avait du mal à satisfaire son père. Scar le trouvait bien trop mou, trop faible. Qu’allait-il bien pouvoir faire de lui ? En plus de cela, sa relation avec sa mère commença à se détériorer dès l’instant où Zira perçut la déception du roi en Azaan. Sans le traiter avec le même dédain qu’elle montrait à Nuka, elle se détournait progressivement de lui pour se concentrer sur l’obtention de nouveaux héritiers pour satisfaire Scar. Finalement, avec ses parents qui se désintéressaient de lui, Azaan passait tout son temps avec son frère et les autres lionnes, ce qui l’encourageait encore à s’éloigner de tout ce que son père voulait pour lui.

Si la déception de ses parents lui pesait, il ne manquait pas de choses à faire et à penser. En plus du temps qu’il passait comme d’habitude avec Sarabi et les autres, il avait autre chose en tête… une jeune lionne un peu plus âgée que lui, Kula. Il la côtoyait depuis des mois et il était impossiblement, irrémédiablement amoureux. Elle était tellement drôle, et gentille, et jolie ! Elle semblait l’apprécier aussi, mais elle était amie avec presque tout le monde, et passait plus de temps avec les autres jeunes de son âge comme Nala et Chumvi. Le jeune félin essayait de passer du temps avec elle, mais sans jamais oser lui parler de ses sentiments. Il était trop timide…

Mais rapidement, les petites distractions du quotidien ne suffirent plus à ignorer la dégradation de la situation sur la Terre des Lions : Scar se souciait de moins en moins de ce que disaient ses conseillers et les membres de son clan. Il laissait les hyènes terroriser et dévorer les troupeaux, poussant les individus restants à fuir. Il se réservait les meilleurs morceaux de viande mais laissait les lionnes et les jeunes souffrir de la faim. Les mâles étaient bannis dès qu’ils commençaient à s’approcher de l’âge adulte, sans avoir nulle part où aller, et ce malgré les protestations des autres membres du clan. Ces derniers commencèrent eux aussi à quitter la Terre des Lions, notamment les jeunes lionnes. Ce fut le cas de Kula, qui quitta le clan avec quelques autres après que ses amis Tojo et Chumvi aient été bannis, au moment où Azaan sortait tout juste de l’enfance. Son départ lui fit mal au cœur, mais il comprenait son choix.

Et si Azaan n’avait pas à craindre de se faire chasser du clan, puisqu’il était toujours le fils du roi et son héritier, sa situation se dégradait elle aussi. Le mépris de Scar à son égard ne cessait de grandir, pour autant il refusait de se plier à sa volonté et de devenir un monstre cruel et sanguinaire. Scar essayait encore de temps à autres de durcir son fils et de le modeler à son image, mais sans succès. Ils en arrivèrent même à un point où Azaan osa ignorer sa crainte et braver son père. Lorsque Scar lui demanda de punir une famille de guépards, dont la mère avait « volé » une proie qui soi-disant appartenait au roi, le jeune lion lui tint tête :

- Non, père. C’est injuste. Elle essaie juste de nourrir ses petits ! Un roi devrait protéger ses sujets, pas…

Furieux, Scar lança un grand coup de patte vers son fils, qui eut tout juste le temps de reculer et ne put éviter complètement l’attaque, qui le toucha à l’épaule.

- Qui es-tu pour me dire ce que je dois faire ? Une vermine, une chiffe molle bonne à rien, voilà ce que tu es ! Tu ne seras jamais roi.

Après cela, Zira se détourna complètement de lui, concentrant tous ses efforts sur la conception de nouveaux héritiers. Elle avait toutefois des difficultés à tomber enceinte, si bien qu’elle partit faire ce qu’elle disait être un « pèlerinage vers une source sacrée » qui lui permettrait d’offrir des héritiers forts à Scar. Si Azaan était dubitatif – ce n’était pas le genre de sa mère de croire en ces histoires –, il n’en dit rien et la laissa faire. Il était davantage préoccupé par son épaule, qui portait toujours les marques de la colère de Scar. Malgré les soins attentifs de Rafiki, il en garda une cicatrice.

A côté de cela, les lionnes restantes étaient d’une inquiétude croissante : la Terre des Lions dépérissait toujours plus, les chasses rapportaient toujours moins et étaient toujours plus difficiles en raison du faible nombre de chasseuses. Scar et Zira se souciaient peu du problème puisqu’ils avaient toujours la première part, mais même eux commençaient à souffrir de la faim. Scar finit par interdire aux lionnes restantes de quitter le clan : les hyènes surveillaient à tout moment les frontières. Sarafina, Sarabi et Nala en arrivèrent à la seule conclusion logique : quelqu’un devait partir chercher de l’aide. Malgré le pincement au cœur qu’il ressentit à l’idée de comploter contre son père, Azaan n’hésita pas. Il savait que Scar était dangereux et n’avait rien à faire du cycle de la vie ni même de la vie de ses sujets : il fallait agir. Il participa aux discussions pour planifier la fuite de Nala et put mettre à profit son esprit vif. La jeune lionne partit une nuit quelques heures avant l’aube, portant tous les espoirs de la Terre des Lions sur ses épaules.
Quand Scar apprit le départ de Nala, il fut fou de rage et manqua lâcher les hyènes sur le clan. Azaan lui fit remarquer que sans les lionnes, il n’y aurait personne pour ramener à manger… Le roi lâcha un grognement furieux mais retourna dans sa grotte en laissant les lionnes saines et sauves. Il ne leur restait plus qu’à prier pour que Nala réussisse à ramener de l’aide.
Zira fut de retour peu après, l’air triomphant. Elle était absolument confiante en sa capacité à porter les prochains héritiers de la Terre des Lions et effectivement, elle clama bientôt haut et fort qu’elle attendait des petits. Scar était loin d’être aussi enthousiaste que sa compagne, mais ordonna tout de même aux autres lionnes de travailler deux fois plus dur pour nourrir Zira adéquatement.

Les semaines qui suivirent furent rudes pour les membres du clan, qui avaient toujours moins à manger mais devaient redoubler d’efforts. Azaan les aidaient tant que possible, mais avec peu de succès. La seule chose qui les faisait tenir était l’espoir que Nala revienne avec de l’aide. Et bientôt, ce fut le cas. Quelques jours à peine après que Zira ait mis bas deux lionceaux, Nala revint avec un lion doré qui suscita un important émoi parmi les membres les plus âgés du clan, qui l’identifièrent comme étant Simba. Même s’il ne savait que peu de choses à son sujet – Scar interdisait à quiconque de parler du roi qui l’avait précédé ou de son héritier –, Azaan comprenait la stupéfaction du clan : le prince perdu depuis de longues années, vivant ? Quelle que soit l’explication à ce mystère, Simba combattit Scar, gagna et devint roi.
Puis Simba voulut bannir les fidèles de Scar qui n’attendaient qu’une occasion de se venger. Zira, pleine de haine envers le nouveau roi, voulut prendre ses enfants avec elle. Si Azaan, soutenu par Sarabi, Sarafina et Nala, fut autorisé à rester, Nuka choisit de partir avec leur mère. Azaan le supplia de reconsidérer, lui promit qu’il pourrait rester – tu vas voir, Sarabi peut intercéder en ta faveur auprès de Simba, mère ne mérite pas ta dévotion, je t’en prie –, mais rien n’y fit. Nuka lui assurait qu’il obtiendrait l’approbation et l’amour de sa mère. Le cœur lourd, son frère se rendit à l’évidence : l’heure de l’au revoir était arrivée.

Après le départ de Zira et de ses fidèles, Azaan fut accueilli sans difficulté par Simba, mais il ne se sentait pas à sa place. Tant de choses avaient changé en si peu de temps… se détacher de Zira lui avait demandé toutes ses forces, il avait du mal à faire à ce brusque changement de situation, et ressentait le besoin de s’éloigner un peu. Avec l’accord de Simba, il partit rendre visite aux anciens alliés du clan – ceux avec lesquels Scar avait coupé les liens – pour leur annoncer la nouvelle : Scar n’était plus roi de la Terre des Lions, Simba était réapparu et avait repris sa place dans le cycle de la vie. Azaan espérait aussi revoir certains de ses camarades qui avaient fui pendant le règne de Scar, notamment Kula…
Il la retrouva effectivement, dans le clan de Malka. Tojo, Tama, Chumvi et elles y avaient trouvé refuge après avoir été bannis par Scar pendant leur adolescence. Elle y était heureuse et avait pu s’y épanouir, ce qui fit plaisir à Azaan. Il se rendit aussi compte avec une certaine surprise que ses sentiments pour elle avaient changé. Il l’aimait toujours beaucoup, mais le temps avait apaisé les choses. Surtout, il comprit que Kula n’aurait jamais pu l’envisager comme partenaire romantique : plus jeune qu’elle, elle avait toujours vu en lui une sorte de petit frère, et cela n’avait pas changé.

Azaan resta quelques mois loin de la Terre des Lions, à visiter les terres environnantes et à renouer les liens d’amitié avec les clans voisins. Quand il retourna au Rocher de la Fierté, Kiara était née et était déjà une aventureuse petite lionne. Même si ses parents seraient toujours source de mauvais souvenirs et qu’il regrettait toujours le départ de son frère, Azaan se sentait enfin prêt à profiter de sa vie.


Lien avec Le Roi Lion: Fils de Scar et Zira et frère de Nuka; proche de Sarabi, Sarafina et Nala; amoureux de Kula pendant son enfance.



Apparitions


Rien pour l'instant

Actions



Nombre de personnes ayant mis cette gallerie en favoris = 1    

460 visites

Signaler ce personnage Signaler un problème sur ce personnage


Derniers commentaires

26 Janvier 2019
Webmaster, Constructeur de Site (Infos),... Canada Fille N'est pas actuellement sur le site
Co-leader d'Animation Source
Quel personnage! La fiche d'Azzan est détaillée à merveille. L'histoire serait digne d'être rédigée en fan fiction tant il y a beaucoup de potentiel, le tout résumé de façon relativement compacte, tout en respect envers l'univers des films. Les parallèles sont bien imaginés. Ce fut très intéressant à lire. Les bases de ton inspiration sont solides et bien exécutées. Certaines phrases sont poignantes et inspirantes. Très joli design également, qui affiche bon nombre de rappels à ceux des deux parents. Bravo pour cette fiche de qualité! :)




Non connecté : Pour pouvoir poster un message sur le site, vous devez être connecté.

Créez un compte!

Lectures sur Le Roi Lion et plus


Activité sur le site




Français   English

RSS      Ajouter aux favoris      Politique de confidentialité      36 visiteurs connectés

Généré en 0.296 secondes

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus... Fermer X