Animation Source

=> Visitez les sites de fans Animation Source!

Lire les regles du site!

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 15:09 
Hors ligne
Résident
Résident
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Déc 2006, 17:06
Messages: 937
Localisation: Quelquepart dans une forêt baignée de brume...



Peut-être certains d'entre vous ont le souvenir vague d'une fan fic de Black Wolf non achevée intitulée simplement "Le Roi Lion 4". Les trois premières parties sont en ligne sur le site (je les ai relu, quelles horribles fautes d'orthographe, aussi il faudra que je retravaille le style à l'occasion :? ), la quatrième partie - courte - doit toujours être verifiée par les modérateurs (quoique finalement non, vu que je l'ai retravaillée). Mais l'envie m'a prise d'écrire la suite, petit bout par petit bout, ici avant de là mettre sur le site, dans ma gallerie. C'est sans doute peine perdue, tout le monde depuis le temps a du oublié ce que j'ai écris et mes personnages inventés :lol: , mais tant pis.
Ce post sera long, mais les prochains ne le seront pas ^^. Ici vous trouverez donc la quatrième partie - assez courte - dans son intégralité, puis viendra la cinquième et dernière partie, beaucoup plus longue. Enjoy !




Kiara était bel et bien la fierté de la Terre des Lions. Non pas qu'elle fut aussi digne qu'Uru, aussi forte que Sarabi, aussi douce que Nala. On aurait même pu penser qu'avec un caractère juvénile comme le sien, elle n'était pas apte à monter sur le trône dés la naissance de ses petits. Mais par son innocence évidente en ce qui concerne le fait de regner, elle avait revolutionné le système. Oui, sa joie de vivre animait les autres habitants, carnivores comme herbivores, d'une ardente envie de la vie.
Mais il fallait tout de même avouer que depuis quelques temps, la luminosité de la lionne avait disparu ; son pelage aux reflets de soleil était devenu terne, et ses yeux n'exprimaient plus qu'une certaine mélancolie. Bien entendu, elle avait tout pour être heureuse, Kiara : ses parents étaient encore vivants, Kovu l'aimait toujours autant malgré les années ecoulées, et ses deux lionceaux avaient grandis, et étaient devenus très beaux. Mûo avait gagné en musculature, et, evidemment, une crinière fournie était apparue. Malara s'était effeminée, ses yeux emplis de malice s'étaient transformés en un regard prometteur, et sa démarche faisait songer à celle d'une reine. Sans compter que les hyènes n'avaient donné plus aucun signe de vie depuis le décés de Rafiki. Oui, Kiara devrait être heureuse. Mais l'inquiétude là tenaillait au ventre. Sa fille avait résolublement changé depuis la mort de la mère de Nala. Elle était devenue solitaire, ne partageant desormais son temps qu'avec Gréd, ce dernier l'admirant de plus en plus avec des yeux petillant d'amour. Bien entendu, la rupture de contact n'existait pas. Elle et Malara se parlaient, riaient ensemble parfois. Mais cela s'arrêtait à ça. La relation qu'elles avaient pu partager toutes deux lorsque Malara était petite n'était plus. La mort de Sarafina avait affecté tout le monde, surtout Nala et Mûo, celui-ci pour les cauchemars qu'il fit à répétition durant plus d'un an. Mais les blessures s'étaient cicatrisées, et l'on se rappellait desormais Sarafina avec joie et non avec desespoir. Ce qui attristait d'autant plus Kiara, était la cassure qui semblait s'être formée entre ses deux enfants. Malara et Mûo cohabitaient. Cela était tout. Et pour couronner le tout, la relation père-fille d'entre Kovu et Malara ne s'était pas arrangée avec le temps, la solitude volontaire de la jeune lionne n'ayant pas non plus très franchement contribuée à l'améliorer.
Ainsi, Mûo était celui qui était pressentit pour acceder au trône de la Terre des Lions. Qu'adviendrait-il de Malara ? Cette interrogation angoissait la reine. Mais Kovu ne cherchait pas à y répondre.


***

- Ah Mytis ... Mon enfant, que tu es belle !

Yandés admirait sa fille avec émotion. Qu'elle avait grandit la petite Mytis ! D'une beauté glaciale et d'un regard electrique, elle battait l'air de sa queue.

- Merci mère.
- Ah, mais tu n'es plus un lionceau à présent ...
- Je sais.

Du bruit au dehors de la grotte indiqua que Zira et Mouna arrivaient. Yandés s'approcha de sa fille unique et lui murmura :

- Quoiqu'il puisse se passer, sache que même si ce que te demande Zira ne s'accomplit pas, tu seras toujours ma fierté.

Mytis sourit à sa mère, et les deux autres lionnes entrèrent. Mouna, la lionne grise, n'avait changé en rien, mis à part quelques séquelles de guerre ça et là. La vieillesse avait tiré les traits de Zira, là montrant dans une agressivité plus présente.

- Je pense que j'ai achevé d'enseigner tout ce qu'il faut savoir à ta fille. Elle est prête, dit-elle.
- Ces bêtes de la Terre des Lions ont eu un répit assez long, clama Mouna.
- C'est vrai, répondit doucement Zira. Mais cela est révolu. Mytis est prête.

Mytis semblait jubiler et arborer un sourire radieux. Yandés examinait sa fille : Comment pouvait-elle avoir une âme aussi noire ? Même avant l'éducation privilégiée de Zira, comment cela était-il possible ? Mytis avait déjà hâte de tuer à l'âge le plus tendre. Cela effrayait Yandés, mais elle ne le montrait pas.

- Tu es, en quelquesorte, notre salut, dit Zira.
- N'exagérons rien, susurra Mytis avec déléctation. Je veux prouver ma fidelité à Scar.
- Yandés, tu peux être infiniment fière et orgueilleuse d'avoir une enfant aussi admirable.
- Je sais ... murmura Yandés.

Elle était fière de sa fille, certes ; mais par pour ces raisons-là.

- J'ai une grande mission à te confier Mytis, sourit Zira.

Quelques hyènes, au dehors, se disputaient un morceau de viande.

- L'un des bâtards.
- Mûo ? s'exclama Mytis.
- Non, répondit Zira avec patience, Malara.

Mytis parut surprise.

- Je pensais que tu me demanderais de séduire Mûo.
- Que je fasse la même erreur que j'avais faite avec Kovu ? s'écria Zira.
- Je pensai simplement que tu me ferais plus confiance qu'à lui, grogna la jeune lionne.
- Ce n'est pas un problème de confiance, railla Zira, je ne veux pas te perdre.
- Oses-tu insinuer que je pourrai tomber amoureuse d'un lion pareil ? Du fils de Kiara ?

Mytis imita le geste pour vomir, ce qui fit rire Mouna, mais Zira là fit taire.

- Je n'ai pas dis ça. Je sais très bien que tu y parviendrais sans problèmes.
- Je le sais aussi.

La jeune lionne n'avait aucun scrupule, et se savait pertinnement séduisante, ce qui constituait le seul trait de caractère qui avait le don d'exasperer Yandés.

- Mais qu'importe, j'ai une autre mission pour toi.
- Concernant Malara ?
- Concernant Malara.

***

- Je savais que je te trouverais ici.

Malara tourna la tête. Un peu plus loin se tenait un jeune et beau lion, aux couleurs chaudes et au regard sombre. Il lui sourit, et elle lui sourit à son tour. Il s'avança alors vers elle.

- Gréd ... murmura Malara.

Il s'assit à son côté.

- N'aies pas honte de venir ici. Jamais.
- J'ai besoin de venir ici, là où les derniers battements du coeur de Sarafina prirent leur fin ...
- Je te comprends, tu sais.

Malara le regarda pendant un moment de silence.

- Je ne veux pas que tu t'en ailles ... Enfin si ... Non, je ne voulais pas dire ça ...
- Tu préfère être seule ?

La princesse fut surprise de découvrir le sourire si chaleureux de son ami, et non un regard de deception.

- S'il te plait, murmura t-elle.
- Ne sois pas trop longue, tu sais que ton père a prévu un petit discours lorsque le soleil sera couché, et cela ne devrait plus tarder.
- Oui, je sais.

Après un instant d'hésitation, Gréd lui donna une petite lèche timide sur la joue, se leva, et disparu entre les rochers du Grand Canyon. Malara regarda encore longuement l'endroit d'où il avait disparu bien après qu'il fut parti.

***

Simba s'approcha de Kovu, ce dernier s'étant assis sur le Rocher, sans doute pour y prendre un peu l'air frais du moment, ce moment d'entre chien et loup, le moment où le jour s'en va mais que la nuit n'est pas tout à fait installée. Ce moment où le ciel se teint d'une couleur rosée. Kovu sentit Simba près de lui.

- Te souviens-tu de ce temps lointain où je devais dormir ici ?

Simba parut perplexe. Kovu partit d'un grand rire.

- Tu m'interdisais l'entrée de la grotte.

Simba rit à son tour, vraisemblablement il venait de comprendre.

- Oh oui ... Je suppose que tu ne m'as toujours pas pardonné ?
- Et bien, ... Non.

Nouveaux éclats de rire. Puis les deux lions regardèrent le lointain, avant que Simba ne se racla la gorge pour prendre la parole.

- Ton petit discours de tout à l'heure, concerne t-il ta succession future ?
- En effet.
- C'est bien, dit Simba. Il faut partager équitablement la terre et le trône entre tes deux enfants.
- Mûo me succedera dans quelques années.

Simba ecarquilla les yeux, mais Kovu fit comme si il ne s'en était pas aperçu.

- Et Malara ?
- Elle n'est pas apte à gouverner.
- Je ne veux pas te froisser, mais tes deux enfants sont autant aptes l'un que l'autre. Mais cela reste mon opinion.

Puis, après un instant d'hésitation.

- Malara le sait ?
- Elle le saura ce soir.
- Tu risques d'entraîner une declaration de guerre entre ton fils et ta fille, se scandalisa le vieux lion.
- Merci de t'en inquiéter, mais je suis sûr qu'il n'en sera rien.
- Mon père et Scar ont ...
- C'était différent, coupa Kovu. Différent.

Kovu se tourna vers son beau-père.

- Malara ne veut pas devenir reine.

Le roi se leva et partit seul vers la grotte, laissant Simba à la fraîcheur du soir.

- Qu'en sais-tu ? murmura le père de Kiara.


***

La nuit se devoilait peu à peu sur la savane africaine. Malara était sur le chemin du retour, et il ne lui restait pas beaucoup à parcourir. Tant mieux se dit-elle, ses pattes étant engourdies et commençant à lui faire mal.

- Non, lâchez-moi !
- Dégage !

La jeune princesse se retourna brusquement, en position instinctive de défense. Elle fronça les sourcils, puis les releva brusquement avec effroi : trois hyènes brutalisaient une lionne qui lui était inconnue.

Des hyènes ... Des hyènes ...

- Malara, garde ton sang-froid, se dit alors la jeune lionne pour elle-même.

Un nouveau cri déchirant là ramena d'un coup à la réalité.

- On ne veut plus de toi, sale gosse.

Une des hyènes avait mordu encore une fois la lionne qui gémit. Malara, n'écoutant que son bon coeur, et surtout sa rage en distinguant des assassins de Sarafina, s'élança dans leur direction. Lorsque l'une d'elle vit Malara et la fureur sur son visage, elle cria aux autres de deguerpir, ce qu'elles firent sans se faire prier. Malara ne chercha pas à les poursuivre. Qui sait ce qui l'attendrait alors ? Sans doute beaucoup plus qu'elles trois ... La lionne se précipita vers celle allongée sur le sol.

- Ca va ?

L'inconnue poussa un grognement indiquant qu'elle était bel et bien vivante.

- Je m'appelle Malara. Et toi ?
- Mytis, murmura l'inconnue dans un souffle.

Elle tenta de se relever, et Malara préféra l'aider, car elle semblait perdre l'équilibre.

- Qui es-tu ? Oh, mais tu es blessée !
- Ce n'est rien ... Quelques égratignures que m'ont causés ces hyènes ...
- Je vois ça.

Mytis grimaça de douleur et s'assit.

- J'ai perdu ma famille très tôt, et elles m'ont elevées loin, derrière le desert. C'est là que j'habitais jusqu'à il y a environ quelques heures.
- Que s'est-il passé ?
- Je crois qu'elles projetaient de tuer encore un autre lion d'ici ... La mère de la reine, je suppose ... Mais j'en ai eu assez ces assassinats pour une vengeance qui ne signifie plus rien. J'ai été tout simplement ejectée, et traînée jusqu'ici.

Le sang de Malara ne fit qu'un tour : La mère de la reine ? Les hyènes, après Sarafina, voulaient s'occuper desormais de Nala ?

- Il faut que tu viennes avec moi ! s'écria précipitamment la fille de Kiara
- Non, s'exclama à son tour Mytis, non ! Les hyènes pourraient me retrouver encore. Elles me reservent encore peut-être quelques tortures ... Il ne vaut mieux que tu ne sois pas dans les parages à ce moment-là.
- Mais tu ne comprends pas, la mère de ...
- Je m'en voudrais qu'il arrive quelquechose à celle qui m'a si généreusement aidé. Nous nous reverrons probablement.

Et, sans laisser le temps à Malara de prononcer le moindre mot, Mytis disparut dans les fourrets.


***

- Oh, papa ...
- Tu es mon digne heritier.

Le discours s'était achevé à l'intérieur de la grotte du Rocher aux Lions. Toutes les lionnes, ainsi que Timon, Pumba, et Zazu, s'empressèrent de féliciter Mûo. Simba et Nala se regardèrent avec mélancolie : Et Malara ? Kiara jeta à son compagnon un regard assassin, ce dernier ne cherchant pas à le croiser. Gréd tentait tant bien que mal de dissimuler sa rage, ce que ses parents, Vitani et Borko, lui intimait silencieusement de faire.
Puis, à l'entrée de la grotte, apparut Malara. Elle savait qu'elle avait raté la fameuse et mystérieuse petite cérémonie que son père préparait depuis quelques semaines. Mais toute chamboulée qu'elle était, elle n'y prêtait guère attention. Elle se précipita vers lui.

- Papa, oh papa je ...
- Tu ne t'excuses même pas ?

Kovu avait un regard dur, mais parlait calmement ; Mûo, gêné par l'arrivée de sa soeur, baissa la tête ; les autres regardaient à présent tour à tour Kovu et Malara.

- Je suis desolée, mais j'ai ...
- Ton frère monte sur le trône. Je l'ai designé comme mon successeur.
- Pardon ?

Stupéfaite, Malara chercha le regard de son frère, mais celui-ci l'évitait avec précaution, ce qui accentuait le désarroi de la jeune lionne.

- Tu es egoiste, persifla Kovu, tu pourrais au moins féliciter ton frère !

La dureté des traits de Kovu sembla se répandre soudainement sur ceux de Malara. Elle tourna lentement son regard vers son frère, que ce dernier ne pouvait vraiment plus eviter.

- Félicitations.

La voix, froide et basse, retentit dans le silence pénétrant de la grotte.

- Excuses-toi, commanda Kovu.
- Non.
- Excuses-toi.
- Non, répéta t-elle avec patience.
- Comment ?!

Le roi semblait vraiment sur le point de s'enerver. Mûo préféra se tapir dans le fond de la grotte.

- Tu ne veux pas savoir ce qui m'est arrivé au dehors ?! s'écria la princesse.
- Je n'en ai rien à faire, vociféra son père, tu es en retard.
- Je ne l'ai pas fais exprès.
- Bien entendu, tu ne le fais jamais exprès, n'est-ce pas ?

Malara songea immédiatement à Sarafina, et son aversion pour son père n'en fut que plus grande.

- Je suis ton père, et tu te dois de m'obéir.
- Rassures-toi : tu n'es plus mon père.

Des exclamations retentirent ça et là, et Zazu, les yeux exorbités, avait son bec démesurément ouvert.

- JE N'AI PAS DE PERE, JE N'EN AI JAMAIS EU ET JE N'EN AURAIS JAMAIS !

Malara courut au dehors de la grotte, et s'élança dans l'obscurité. Kiara, les larmes au bord des yeux, s'élança derrière sa fille, mais il était trop tard : elle n'était plus là.

- MALARA, MALARA !

Les cris de desespoir de la mère resonnèrent à l'infini. Le vent les emporta au loin, mais n'ammena aucune réponse.

- MALARAAA !!

Kiara éclata en sanglots.

- Re ... Reviiiens ...

Vitani et Nala s'approchèrent d'elle, mais elle se précipita sur Kovu et le giffla de toute sa puissance, de sa patte avant droite. De nouvelles exclamations etouffées retentirent lorsque l'on s'apperçut que Kiara n'avait pas rentré ses griffes. La joue de Kovu était sanguilonente, mais il ne chercha pas à se défendre. Kiara partit en pleurant au fond de la grotte, suivie de près par sa mère et son amie.

- Gréd, reviens !

Mais il était trop tard : Gréd n'écouta pas son père Borko et s'élança, lui aussi, dans l'obscurité de la nuit ... Il revint quelques heures plus tard, penaud et n'ayant pas retrouvé Malara. Il évita soigneusement Kovu.


***

- C'est parfait, vraiment parfait !

Zira était revenue depuis un petit moment, et elle était en véritable extase.

- C'est mieux que tout ce que j'avais imaginé ; Malara a quitté le cocon familial !
- Je pourrais plus aisément m'en faire mon amie.

Mytis, de retour sur les Terres Interdites, se lèchait la patte.

- Tu n'as rien dis sur notre lieu d'habitat ?
- J'ai dis que les hyènes vivaient bien au delà du desert.
- Parfait. On ne sait jamais.
- J'irais à sa rencontre demain.
- N'hésites pas à là tourmenter s'il le faut.
- Sois sans crainte, sourit Mytis, tu n'as vraiment aucun souci à te faire là-dessus ...


S'achève alors cette quatrième partie. Un premier petit passage viendra bientôt débuter la dernière et cinquième partie.

_________________
2006 : Black Wolf arrive sur Balto Source.
2012 : le Retour :)


Modifié en dernier par Black Wolf le 13 Déc 2008, 12:54, modifié 5 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 15:31 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Oct 2006, 17:52
Messages: 3432
Localisation: Dans la jungle, terriiiiiiible jungle X)
J'adore!
Tu as vraiment un superbe style d'écriture, continue sur cette voie =)
Viva Zira!
J'ai hâte de voir la suite ^^

_________________
~ Poule Fantôme


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 15:33 
Hors ligne
Bien connu
Bien connu
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Juin 2006, 11:27
Messages: 1308
Localisation: dans la forêt en loup-garou...
Bien envoyé la baffe à Kovu niark XD
J'aime beaucoups Mytis, elle me rappelle un peu moi :oops: *méga baf* *se traite d'égoïste*

_________________
Y a plus de Keny, plus de Keby.
Maintenant. Tu arrêtes de réfléchir, et tu m'appelle Azénor. Angharad devient alors sa louve furso.

Comme une berceuse...http://www.youtube.com/watch?v=N2Pb_jpS ... re=related


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 15:36 
Hors ligne
Résident
Résident
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Déc 2006, 17:06
Messages: 937
Localisation: Quelquepart dans une forêt baignée de brume...
Merci, c'est gentil :D
Je ne pensais vraiment pas que l'on se souviendrait de ma fic' ^^'



La pluie, froide, déchaînée, s'abattait à torrents sur une savane embrumée de nuit. Le ciel était depourvu d'étoiles et n'offrait qu'obscurité. C'est ce paysage de misère qui s'étendait sous le regard de la reine. Assise au bord du gigantesque rocher, l'eau se deversait sur elle sans pitié aucune ; mais elle ne bougea pas. Un courant d'air glaçé lui parcourut l'échine - était-ce l'annonce de la Mort elle-même qu'elle avait emporté l'enfant de la lionne ? - mais elle ne bougea pas. Ses larmes bientôt se confondirent avec les flots, ses oreilles se rabatirent en arrière, et ses yeux se plissèrent sous la violence du temps ; mais elle ne bougea pas.
La pluie se fit de plus en plus forte. Kiara leva les yeux au ciel.

- Grand-mère ...

La tempête commençait à se lever, menaçante.

- Grand-mère ... Aide-moi ...

Les murmures de la lionne se perdirent dans des bourrasques de vent plus puissantes que jamais.

- Ah, les grands rois du passé !, s'écria t-elle, ils sont bien beaux les rois du passé, à abattre leur sentence sur une mère eplorée ! A faire pleuvoir leur courroux sur une mère blessée ! Idioties et mensonges que sont leur prétendue sagesse !

Un grondement de tonnerre.

- Rendez-moi ma fille !, ordonna t-elle faiblement.
- Kiara ?

La voix de Borko s'était elevée derrière elle. Le lion noir ne s'était pas risqué à l'extérieur de la grotte, restant à ses abords, mais appellait la compagne de son beau-frère avec la douceur que l'on possède lorsque la peur de heurter un chagrin déjà assez grand tenaille au ventre. L'eau tambourinait si fort contre la pierre que la voix du lion parut infiniment lointaine à Kiara.
Puis, la tête lui tourna. Ses paupièrent se fermèrent, et elle s'évanouit sur le sol.

***

- Par Mufasa, la folie lui a prit !
- Pauvre Reine bien-aimée ...

Simba pénétrait dans la grotte, ruisselant, traînant Kiara derrière lui. Quelques lionnes appeurées se precipitèrent vers elle, derrière Nala et Mûo. Tous l'allongèrent précautionneusement et l'installèrent confortablement. Ils restèrent près d'elle, et Nala posa sa tête sur la patte de sa fille. Tout au fond de la grotte, Kovu regardait sa femelle immobile. Sa joue s'était arrêtée de saigner, mais il avait encore mal. Bien qu'étant roi, sa place n'était pas parmi sa troupe en cet instant, il le savait. Il n'avait qu'une envie pourtant, s'approcher de Kiara, rester auprès d'elle jusqu'à son reveil douloureux, et là reconforter, encore et encore, lui promettre le retour de sa fille. Mais non. Il ne pouvait pas. Kiara l'abhorrait desormais. Il lui faisait sans aucun doute horreur. L'aimait-elle encore ?
Il reçu le regard méprisant de Vitani. Ne pouvant le supporter, il détourna la tête. Kovu se sentait prit au piège. Fuir sous cette pluie abondante et ces eclairs ? Non. Cela ne se pouvait. Mais il restait là, sans bouger, assis au fond de la grotte. Il espera que Malara était à l'abri desormais. Avait-il eu raison de là laisser s'en aller ? Avait-il été trop dur avec elle ? Le coeur gros, le roi regarda une dernière fois Kiara, puis s'allongea, dos tourné à l'assistance, et ferma les yeux.

_________________
2006 : Black Wolf arrive sur Balto Source.
2012 : le Retour :)


Modifié en dernier par Black Wolf le 06 Déc 2008, 17:16, modifié 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 17:16 
Hors ligne
Bien connu
Bien connu
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Juin 2006, 11:27
Messages: 1308
Localisation: dans la forêt en loup-garou...
Veux voir Mytiiiiiis *baf*
J'adore :P

_________________
Y a plus de Keny, plus de Keby.
Maintenant. Tu arrêtes de réfléchir, et tu m'appelle Azénor. Angharad devient alors sa louve furso.

Comme une berceuse...http://www.youtube.com/watch?v=N2Pb_jpS ... re=related


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 17:28 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Oct 2006, 15:00
Messages: 10275
Localisation: En perpétuel mouvement
- Te souviens-tu de ce temps lointain où je devais dormir ici ?

Simba parut perplexe. Kovu partit d'un grand rire.

- Tu m'interdisais l'entrée de la grotte.

Simba rit à son tour, vraisemblablement il venait de comprendre.

- Oh oui ... Je suppose que tu ne m'as toujours pas pardonné ?
- Et bien, ... Non.

Mdr j'adore ce passage!
Et j'aime énormément ce que dit Kiara à Sarabi (ou Sarafina?)
En tout cas, je trouve que tu as progressé. J'ai intégralement relu ta fic avant de prendre la peine de poster mon com (et raison pour laquelle je n'ai rien dis plus tôt). Je trouve que tes descriptions se sont améliorer (et il y a l'orthographe aussi XD)
Je suis contente que tu l'écrive, effectivement ça remonte un peu le moral :P
Par contre je suis déçue des réactions de mon tit Kovu chéri <3 Il a un peu merdé ces derniers temps, et au lieu de tourner le dos à l'assemblé je le voyais plutôt partir discrètement à la recherche de sa fille. Cependant, le fait qu'il soit rejeté me rappelle trop le film, le pauvre ça recommence pour lui. Et pourvu que malgré toutes ses conneries, Kiara l'aime toujours (et fait en sorte qu'il se raisonne pitiéééééééé)
Question : Pourquoi Kiara ne peut pas dire son avis quant au futur de sa fille?

Vivement la suite, sincèrement, tu écris encore mieux qu'avant, je deviens une petite joueuse :lol:

_________________
Being honest may not get you a lot of friends but it will always get you the right ones ~ John Lennon

Image
Signature de Est22, merciii <3


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 18:16 
Hors ligne
Résident
Résident
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Déc 2006, 17:06
Messages: 937
Localisation: Quelquepart dans une forêt baignée de brume...
Pour moi, Kiara s'adressait à Sarabi, mais c'est vrai que je n'ai pas precisé.


nakou a écrit:
Question : Pourquoi Kiara ne peut pas dire son avis quant au futur de sa fille?


Elle a esperé jusqu'au bout de Kovu accorderait une place de choix pour leurs deux enfants. Une sorte de confiance aveugle, qui l'empêchait de voir la verité en face. Mais il ne faut surtout pas croire que Kiara ne détient aucun pouvoir. Si elle était réélement soumise à Kovu, elle ne se serait pas permise de le rappeller à l'ordre plusieurs fois lorsque Malara et Mûo étaient lionceaux, et ne l'aurait pas gifflé comme elle l'a fait. D'ailleurs, un véritable conflit va naître entre eux.

_________________
2006 : Black Wolf arrive sur Balto Source.
2012 : le Retour :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 06 Déc 2008, 19:31 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Oct 2006, 15:00
Messages: 10275
Localisation: En perpétuel mouvement
Oh? Et il ne vont pas faire une paix amoureuse? Elle va plus l'aimer??? (tu aimes pas Kovu?)
Mais pendant que Kovu faisait son "discours"... pourquoi elle a rien dit? C'était ça ma question ;)

_________________
Being honest may not get you a lot of friends but it will always get you the right ones ~ John Lennon

Image
Signature de Est22, merciii <3


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 07 Déc 2008, 04:04 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Juin 2007, 21:35
Messages: 7024
Localisation: Montréal, Canada, Amérique
Très bien, vivement la suite. :)

_________________
Les plus belles années d'une vie sont celles que l'on a pas encore vécues - Victor Hugo


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 07 Déc 2008, 12:01 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Oct 2006, 17:52
Messages: 3432
Localisation: Dans la jungle, terriiiiiiible jungle X)
Suuuupeeer!
J'adore vraiment cette fic' moi =)

_________________
~ Poule Fantôme


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 10 Déc 2008, 17:36 
Hors ligne
Résident
Résident
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Déc 2006, 17:06
Messages: 937
Localisation: Quelquepart dans une forêt baignée de brume...
nakou a écrit:
Oh? Et il ne vont pas faire une paix amoureuse? Elle va plus l'aimer??? (tu aimes pas Kovu?)
Mais pendant que Kovu faisait son "discours"... pourquoi elle a rien dit? C'était ça ma question ;)


"Kiara jeta à son compagnon un regard assassin, ce dernier ne cherchant pas à le croiser." Elle est tellement degoûtée qu'elle ne trouve pas les mots. Elle se contente de le fusiller du regard, ce que ce dernier chercher à eviter, comme pour eviter la verité. Et puis, pourquoi gâcher le moment de gloire de son fils ? Elle l'aime autant que Malara, et se doute bien de l'émotion que peut ressentir Mûo à cet instant. Elle se serait sentie coupable. Mais elle fait bien comprendre silencieusement à Kovu qu'il aura de sérieux problèmes avec elle après la cérémonie ... (Il ne faut pas s'imaginer non plus que le discours durait une heure, n'est-ce pas :lol: )
Pour ce qui est de la paix amoureuse, hé hé, je reserve la surprise tout en conservant le suspense. De même pour "Elle va plus l'aimer???".
Et si, j'aime beaucoup le personnage de Kovu, mais il fallait que je lui fasse commettre des bavures pour l'intrigue et le deroulement de mon histoire, l'incompréhension entre Malara et son père constituant l'un des piliers principaux.




Le soleil fit une apparition timide le lendemain matin. Un brouillard épais englobait le territoire, mais sans doute allait-il bientôt se disperser à l'horizon. Les roches étaient encore humides de la pluie diluvienne de la veille, et la savane emprunte de rosée. Kovu, qui avait très mal dormi (à cause de la disparition de sa fille, et non que pour le bruit assourdissant des flots sur le Rocher des Lions), partit dés l'aurore accompagné de Borko, Vitani, Simba, Zazu, Timon, Pumba, Mûo, Gréd, et d'autres lionnes. Kiara, reveillée quelques temps après leur départ, voulut chercher seule de son côté : mais étant tombée gravement malade, Nala ne là laissa pas sortir.

- Tu es trop mal au point, disait-elle tendrement. Repose-toi, Kovu est à la recherche de Malara.

La jeune reine s'était montrée docile, mais fronça les sourcils : Kovu, à la recherche de leur fille ? Croyait-il sincèrement qu'elle allait se laisser berner par une illusion aussi grotesque que celle-ci ? Nala sembla lire dans ses pensées.

- Kovu sait qu'il a mal agit.
- Non justement ; il n'en a pas la moindre idée.
- Kovu s'inquiète enormément pour Malara, il a peur qu'il lui soit arrivé quelquechose.
- Il est allé là trouver seulement dans le but d'éviter une querelle avec moi. Malara en elle-même ne constitue pas le moins du monde un sujet de préocupation pour lui.
- Tu te trompes Kiara.
- Je le connais tout de même mieux que toi !
- Peut-être ; mais ce n'est pas toi qui me parles en ce moment, c'est ta colère et ta rancoeur.

Kiara resta bouche bée et fixa sa mère. Nala soupira.

- Laisse cette rage se dissiper progressivement. Tu verras qu'au retour de Kovu et de Malara tu aurais simplement envie de les serrer tous deux contre ton coeur.

Mais Kovu ne rentra pas avec Malara. En franchissant le seuil de la grotte, le premier et devant les autres, Kiara croisa son regard. Elle sortit au dehors d'une démarche souple et rapide et s'assit au pied du Rocher des Lions. Le fauve ne savait guère s'il fallait là rejoindre ou non. Sa soeur Vitani lui fit un signe de tête encourageant. Alors il respira profondément, et sortit à son tour, voir sa reine.

***

- Elle reviendra sûrement. Avec cette pluie, elle n'a pas dû aller bien loin. Et elle ne peut chasser seule. Elle reviendra, c'est sûr et même certain.

Gréd se tourna vers Mûo, une expression de degoût sur le visage.

- Au contraire, elle peut ne pas revenir.
- Je suis parfaitement au courant de son mauvais caractère, grogna Mûo.
- Je ne parle pas de ça !, s'indigna le fils de Borko, elle peut être blessée quelquepart, incapable de bouger, ou inanimée et inconsciente.
- Tu as l'air d'avoir beaucoup étudié la question, grommela alors le fils de Kovu, qui semblait ne pas supporter les remontrances de son congénère.
- Je me fais du souci pour elle, s'insurgea Gréd, piqué au vif.
- Et moi également !, renchérit brutalement Mûo.
- Alors il faut y retourner ! Là chercher, partout. Recommencer encore et encore jusqu'à là retrouver enfin !

Gréd avait élevé la voix. A l'intérieur de la grotte, on tournait la tête en direction des deux jeunes lions.

- On continuera à là chercher demain.
- Pardon ?
- J'ai dis : on continuera à la chercher demain.
- Non ! s'écria Gréd.
- Comment ça, non ?
- Mais enfin, on ne peut pas attendre, on ne peut ...
- C'est moi qui décide ici, alors fais ce que je te dis.

Devant l'expression stupéfaite de Gréd, Mûo tourna la tête et s'apprêtait à aller rejoindre d'autres membres de la troupe.

- Tu as pris la grosse tête, c'est ça ?!, cria le félin. Mûo, le roi de la Terre des Lions ! Ah, mais qu'il est bien aise le futur roi, à déjà prendre ses sujets de haut comme s'ils étaient d'insignifiantes termites que l'on écrase sans remords !
- Je ne prend personne de haut !!

Mûo avait haussé le ton pareillement à Gréd, et s'était redirigé vers lui.

- Je pense autant que toi à Malara, Gréd !
- Ce que j'en doute. Et je te ferais signaler que tu uses d'un pouvoir qui ne t'est pas encore donné !
- Je suis de toute manière le plus apte ici à prendre les decisions !
- Tu ne penses pas à Malara ! Tu ne pense plus à elle depuis bien longtemps, mon pauvre ! Si tu angoissais véritablement pour elle, nous serions déjà reparti de là pour là trouver !
- Je ne me laisse pas guider par des pulsions comme toi, mais par ma raison !
- SUFFIT !

Simba avait hurlé et toute l'assistance s'était figée. Un silence emplit de son piquant la grotte toute entière. Puis Gréd regarda intensément Mûo dans les yeux.

- Tu n'es plus Mûo, l'ami de mon enfance, murmura t-il.

Il partit alors seul sans un regard pour personne, avec l'espoir de retrouver la lionne sans qui sa vie perdait le sens.

***

Kovu s'assit aux côtés de Kiara, mais celle-ci se leva.

- Je savais que cela arriverait, chuchota t-elle.
- Kiara, écoute-moi ...
- Non, j'en ai déjà assez entendu hier soir, sanglota t-elle en jetant à son mâle un regard haineux, j'ai perdu ma fille et tout cela n'est qu'entièrement ta faute !
- J'ai peut-être commis des erreurs c'est vrai, s'enerva Kovu, mais je ne suis pas le seul fautif dans cette affaire ! Malara et moi ne nous sommes jamais parfaitement entendus, et cela tu le sais très bien !
- Tu n'as jamais réélement prêté attention à elle ! Il n'y en avait que pour Mûo, ton fils ... Etais-tu aussi abjecte pour nier l'existence de ta propre fille, comme si tu regrettais qu'elle soit née ?
- Tu exagères Kiara ! Ca en est même insultant ! J'avais juste plus d'affinités avec Mûo, voilà tout !
- Plus d'affinités ? Plus d'affinités ?!

Kiara se rapprocha de Kovu, l'oeil sombre.

- Je pensais que tu étais heureux d'être père de deux lionceaux ...
- Je l'étais, et j'aimerais l'être encore autant que le jour de leur naissance !
- Tu as negligé Malara.
- Non je ...
- Je t'avais prévenu pourtant ! Je te l'avais dis lorsqu'ils étaient encore jeunes !
- Oui mais ...
- Tu voulais que Mûo s'épanouisse, toi-même n'ayant pas connu le bonheur plus jeune sur les Terres Interdites ! Tu te voyais à travers Mûo, et tu faisais tout pour qu'il soit heureux, exactement comme tu aurais souhaité l'être ! Mais tu en as oublié ta fille ! Kovu pense avoir un fils unique et Malara pense ne pas avoir de père !
- Kiara, mais ecoute-moi ! Tout cela peut s'arranger !
- Tu n'en as aucune envie !
- Mais je ...
- En chassant Malara, tu m'as tuée, Kovu.
- Je ne l'ai pas chassé !!
- C'est du pareil au même pour moi !!

Les larmes coulaient sans retenue à présent sur les joues rebondies de la lionne.

- Je veux savoir où est ma fille, Kovu ! Je veux savoir où elle est ! Je veux savoir si elle va bien !
- On va là retrouver, je t'assure qu'on va ...
- Tu t'en fiches de ce qu'il pourrait lui arriver !!

Enragé par les insinuations scandaleuses de Kiara, Kovu se rapprocha d'elle si près que leurs museaux étaient comme collés l'un à l'autre.

- Je t'interdis de dire des choses pareilles ! Malara est ma fille, autant que Mûo est mon fils. Et tu es la mère de mes enfants, ma compagne.

Le regard de Kovu se détendit.

- Je t'aime, murmura t-il doucement.
- Laisse-moi, supplia t-elle.

Kiara remonta le Rocher, laissant derrière elle le lion.

- M'aimes-tu encore, toi ?

Mais la reine ne répondit que par quelques sanglots avant de disparaître dans la grotte que Gréd venait de quitter.

_________________
2006 : Black Wolf arrive sur Balto Source.
2012 : le Retour :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 10 Déc 2008, 21:22 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Oct 2006, 15:00
Messages: 10275
Localisation: En perpétuel mouvement
u_u

Déprimant comme passage. Mignon le "je t'aime" et comme il a envie de chercher sa fille. j'adore l'engueule Mûo/Grég, surtout le fait qu'il le prenne de haut, ça rend bien, te j'ai adoré la phrase qu'il lui avait balancé.

Vivement la suite!

(et espèce de vilaine, tu me dis même pas si elle l'aime encore!)

_________________
Being honest may not get you a lot of friends but it will always get you the right ones ~ John Lennon

Image
Signature de Est22, merciii <3


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 26 Déc 2008, 16:36 
Hors ligne
Résident
Résident
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Déc 2006, 17:06
Messages: 937
Localisation: Quelquepart dans une forêt baignée de brume...
Une lumière vive et aveuglante lui fit brusquement fermer les paupières qu'elle venait d'entrouvrir. Qu'il était difficile de faire ses adieux à l'obscurité souveraine ! Le reveil avait été réélement douloureux. La jeune lionne possédait l'intime impression de ne plus sentir son corps, à l'exeption de ses coussinets, en feu. Elle essaya à nouveau d'ouvrir les yeux. Ce ne fut pas aisé, mais elle y parvint. Où était-elle ? Mystère. Elle semblait à l'abri de roches (une grotte ?), mais tout tanguait dangereusement autour d'elle, dans une ondulation qui n'arrangea en rien son envie de vomir. Son état était-il si dramatique au point qu'elle ai perdu la tête ? En tout cas, tenter de se remettre debout lui paraissait impossible pour le moment ; la lionne se sentait nauséeuse.

- ... Quelqu'un ... ?, demanda t-elle faiblement.
- Elle est reveillée ! Mytis, elle est reveillée ! Viens !

La princesse vit alors une lionne aux yeux bleus se pencher vers elle, un sourire sur son visage. Puis, un autre visage, plus familier cette fois, s'approcha d'elle.

- Malara !, s'exclama une Mytis rayonnante.
- Où suis-je ?, questionna t-elle d'une voix pâteuse.
- Sur les Terres Interdites.

C'était donc ici que Mytis s'était trouvé un refuge. Malara se demanda qui était l'autre lionne, mais une autre question lui taraudait l'esprit pour le moment.

- Que m'est-il arrivé ?
- Tu as failli te noyer ; Je t'ai vu au loin, grimper sur le tronc d'arbre séparant définitivement les deux territoires ...

Yandés donna un coup de patte discret à sa fille : elle n'était pas sensée savoir qu'il y avait deux territoires distincts, ayant prétendu venir de beaucoup plus loin, d'un soi-disant territoire des hyènes. Mais Malara, assez mal au point, ne s'en rendit pas compte.

- Une tempête avait commençé à se lever, poursuivit Mytis sous le regard éloquent de sa mère, et tu es tombée dans l'eau, surprise par un éclair alors que tu te trouvais à mi-chemin sur ce tronc. Tu ne revenais pas à la surface ; j'ai paniqué, et suis allée te chercher. En fait, ta tête avait heurté un rocher sous la surface, et tu t'étais évanouie.

Malara comprit mieux alors pourquoi une douleur lancinante lui battait d'un côté de son crâne.

- Repose-toi à présent, dit Mytis d'une voix doucereuse, tu en as besoin.

Presque instantanément, Malara rejoignit le sommeil. Yandés resta auprès d'elle pour là surveiller, tandis que Mytis sortit de la grotte à la rencontre de Zira et Mouna.

- Il faudra trouver une bonne histoire pour justifier votre présence à toutes les trois ici, déclara Mytis.
- Ne t'inquiètes pas pour cela, répondit Zira dans un sourire. Le plus important, c'était les hyènes. Mais c'est réglé, elles sont loin desormais, loin de la vue de Malara.
- Elle sont reparties derrière le desert ?, questionna Mytis d'un air surpris.
- Oh non, tout de même pas aussi loin, susurra Zira d'une voix mielleuse.
- La dispute qu'elle a eu avec son père a arrangé notre petite affaire, dit alors Mytis sur le ton de la conversation.
- Oui, soupira Zira. Mais il faudra tout de même s'arranger pour que sa chère famille ne vienne pas là chercher ... Au bon endroit.
- Pour en revenir à cette bonne petite histoire à trouver, que penses-tu concocter ?
- Oh, et bien je lui dirais des tas de choses déplaisantes sur sa chère petite famille en question. Elle sera apte à me croire, vu dans quel état de haine elle se situe. Je lui dirais que nous n'avions pas voulu suivre des ... assassins (Zira appuya bien sur ce dernier mot avec delectation) et que nous sommes refugiés ici. Puis evidemment, que nous t'avons recueilli avec générosité peu de temps avant elle, lorsque les hyènes t'ont chassé. Hyènes qui reviendront bientôt parmi nous, demandant innocemment grâce de t'avoir delaissé ... Je n'allais tout de même pas les laisser trop longtemps là où elles se trouvaient ...
- Mais tu ne peux pas te montrer à Malara, s'écria Mouna avec terreur.

Zira leva les yeux au ciel. Bien entendu que si, elle pouvait. Malara ne l'avait jamais vu, elle ne là reconnaitrait pas. Decidemment, le cas de Mouna ne s'arrangeait pas avec le temps.
Des gémissements se firent entendre. Les trois lionnes pénétrèrent dans le refuge de pierre.

- Malara est assez mal au point, expliqua Yandés.

La jeune princesse endormie poussait des grognements de douleur dans son sommeil.

- Elle s'en remettra, dit simplement Zira sur un ton désinvolte.
- Zira, comment peux-tu être sûre qu'ils ne viendront pas là chercher ici ?

La voix de Yandés, tremblante, fut à peine perceptible dans le silence de la grotte.

- Malara ne viendrait pas à l'endroit où les assassins de Sarafina s'étaient réfugiés, répondit Zira. Marcher dans les traces des hyènes lui aurait paru insoutenable, j'en suis certaine. Son père pense très certainement la même chose.

La reine damnée lança un regard empli de degoût et de mépris à la mère de Mytis.

- Ton deficit croissant d'intelligence commence sérieusement à me troubler.

Puis elle lui tourna le dos et sortit de la grotte, Mouna et Mytis sur ses talons. Yandés regarda Mytis s'éloigner : sa propre fille n'avait pas cherché à prendre sa défense. Desormais, seule sa reine comptait, et la place de choix qu'elle ocuppait auprès d'elle. Une place de substitution. Malara, les yeux clos, poussa un nouveau gémissement. Yandés, sans véritablement réfléchir à l'incidence de son geste, posa tendrement sa patte sur la tête de la jeune lionne.

- Pourtant, elle venait par ici lors de la tempête, murmura t-elle.

_________________
2006 : Black Wolf arrive sur Balto Source.
2012 : le Retour :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 26 Déc 2008, 18:41 
Hors ligne
Animation Source fan!
Animation Source fan!
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Juin 2007, 21:35
Messages: 7024
Localisation: Montréal, Canada, Amérique
Très bien! Vivement la prochaine partie. :)

_________________
Les plus belles années d'une vie sont celles que l'on a pas encore vécues - Victor Hugo


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Roi Lion 4 : suite et fin de Black'ty
MessagePosté: 14 Jan 2009, 04:47 
Hors ligne
Petit chiot

Enregistré le: 25 Aoû 2008, 00:43
Messages: 7



Tro bonne tes fanfic, jespère que tu va continuer dès bientôt, on ne s'en lasse jamais.. :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Advertisement


Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2008 phpBB Group